09/12/2010

Crépuscule Carougeois

Dit-on, les nuits genevoises sont mortes et ennuyeuses. Si, effectivement, la cité de Calvin n'est pas des plus animées après 22h, il n'empêche que cette lenteur est peut-être justement ce qui plait à certains contemplateurs solitaires, dont je crois faire partie. Nous regardons la ville comme un arrangement de pierres et de lumières; les habitants sont, au mieux, des fantômes discrets, qui ne font que passer, ombres transitoires presque insaisissables. Le charme tranquille des rues fait effet; et parmi ces tableaux urbains, le Crépuscule Carougeois est l'un des plus enchanteurs.

 

carouge1.jpg
carouge2.jpg
carouge3.jpg
carouge4.jpg
carouge5.jpg

 

carouge6.jpg