03/10/2011

La campagne pas très écolo des verts

Ce matin, en ouvrant ma boîte aux lettres, j'ai trouvé plusieurs enveloppes, toutes identiques, chacune adressée à un membre de ma famille adulte et en droit de voter. En ouvrant mon enveloppe, j'ai pu constater qu'il s'agissait d'un courier promotionnel des Verts en vue des élections fédérales 2011. Par enveloppe: une feuille format A4, deux fiches format A5 et un petit livret formé de l'équivalent de quatre feuilles A5. Pour l'ensemble de ma famille qui comprend trois votants, le total se porte donc à pas moins l'équivalent de 12 feuilles A4.

J'ai essayé une seconde d'imaginer la quantité de papier que cela pouvait bien représenter pour l'ensemble des électeurs du canton de Genève; j'en ai eu le tournis. Je ne m'avancerai pas à émettre l'hypthèse que cette campagne d'envois personnalisés ne soit pas spécifique à notre canton, qu'elle soit nationale. Ca ferait des millions de feuilles de pub électorale.

Quelle mouche a piqué les Verts pour qu'ils se lancent dans une démarche aussi peu écologique? Même les plus optimistes des Verts se doutent bien qu'une part substancielle de tout ce papier ne finira pas recyclé. En plus de savoir que l'impact des courriers électoraux est limité en comparaison de l'affichage dans les lieux publics et les apparritions médiatiques des candidats.

Pour une personne soucieuse de l'impact écologique de notre societé, la campagne postale des Verts a de quoi chiffonner. Elle porte un message contradictoire. Par exemple, en tant que membre de Greenpeace, j'ai particulièrement apprécié leur décision de cesser l'envoi de courrier et de bulletins de versement papier il y a quelques années pour privilégier l'envoi électronique et le débit bancaire direct; cela m'a donné l'impression d'une organisation qui fonctionnait selon les principes qu'elle prônait.

J'imagine qu'on va bien me dire "Oui mais tous les autres partis le font, ne pas investir ce terrain revient à laisser aux autres la victoire par forfait!" Eh bien je répliquerai simplement, entre la logique de compétition à tout prix et les principes qu'on défend, il faut choisir!

verts 011-1.JPG


Les commentaires sont fermés.