27/12/2010

La religion, le nouveau tabou

Je consacre les billets de ce blog généralement aux photos que je prends dans les rues de Genève. Peut-être est-ce la semaine de grippe que je viens de passer au lit, m'empêchant de m'adonner à ma passion des images, toujours est-il que les idées qui vont et disparaissent dans mon esprit légèrement dans le coton m'ont fait déroger à ma règle - voici donc une note consacrée à autre chose qu'aux images.

On se posera certainement la question au cours de la lecture de cette note, je devance donc les interrogations en donnant d'ores et déjà la réponse: oui, je suis musulmane, née de parents musulmans, mais qui a fait le choix conscient, en dehors de toute pression et réfléchi de rester musulmane à l'âge adulte. Mais le propos que je vais tenir là n'a aucun lien avec ma confession personnelle. Serais-je athée que je me serais faite la même réflexion.

Lire la suite

15/12/2010

Bleu Léman, froid Léman

Les rayons de soleil de ces derniers jours sont trompeurs: les températures genevoises sont glaciales. La bise souffle pour  renouveler continûment le froid. Les gens pressent le pas pour passer le moins de temps possible dans les rues, leur visage est rentré dans leur col, les joues sont rouges. Il reste cependant parmi les genevois assez de fous du Léman pour se réjouir que le vent ait chassé les nuages, offrant ainsi l'occasion de voir le lac aussi bleu qu'il ne l'est en été. Les cygnes et les mouettes sont moins farouches qu'en chaude saison, poussés par la perspective d'un morceau de pain qui se fait un petit peu plus rare. Rares sont les après-midi d'hiver réunissant toutes les conditions favorables à une belle promenade, mais en contrepartie elles récompensent largement les yeux des courageux qui osent braver le froid...

 

 

lac 001-1.JPG
lac 035-1.JPG
lac 062.JPG
lac 052-1.JPG
lac 053-1.JPG
lac 045-1.JPG
lac 075.JPG
lac 081-1.JPG
lac 066-1.JPG
lac 093.JPG
lac 010-1.JPG
lac 022.JPG

 

12/12/2010

Mouettes Genevoises, et autres bêtes à plumes

Les mouettes: des dizaines de paires d'ailes, sont l'inévitable population d'une ville en bordure de lac. Les cygnes, gracieux dans leur manteau blanc, flottent nonchalamment sur la surface lisse d'un Léman presque bleu alors que les canards colverts, aux couleurs étonnantes retournent les galets de la berge. Quant aux pigeons, jugés par beaucoup trop nombreux, ils sont à la vie citadine ce que les cigales chantantes sont à un été à la campagne. Les moineaux, peureux qui connaissent leurs moments d'audace, sont les meilleurs compagnons des pauses de midi sur le pouce sur les bancs publics de la ville - toujours à l'affût d'une miette égarée. Les noirs corbeaux laissent flotter une atmosphère lugubre derrière leurs ailes et au-devant de leurs cris rauques. Mais alors que les armoiries genevoises représentent un aigle, l'oiseau-roi de a cité de Calvin est certainement ce paon qui,  de sa démarche majestueuse, arpente les allées du Jardin Botanique.

carouge 030-1.JPG

 

121-1.JPG

 

122.JPG

 

123-1.JPG
moineau.jpg

 

209-1.JPG

 

vallorbe 206.JPGpaon.jpg