Ines El-Shikh

Fille d'un Egyptien et d'une Tunisienne, je n'aurais pas pu naître dans une ville plus adéquate à cette mixité que Genève. Mélange de cultures, de langues, de couleurs... le monde entier s'y rejoint et se retrouve en chacun d'entre nous. Alors suis-je une Suisse, une Tunisienne ou une Egyptienne... une Arabe ou une Romande... une Africaine ou une Européenne... une Orientale ou une Occidentale?  Pendant de longues années, j'affirmais un consensuel "je suis citoyenne du monde", façon comme une autre d'esquiver les multitudes de questions qui se posent à ceux qui sont le produits de la multiculturalité. Un jour, j'ai trouvé la réelle réponse en moi: "Je suis une genevoise africaine." (la moitié du temps; l'autre moitié du temps c'est "je suis une africaine genevoise", notez la nuance).

Mon regard à la fois d'ici et d'ailleurs, j'aime à le poser sur les particularités et les banalités de ma ville de naissance et de coeur. Le quotidien de Genève est fait de cette multitude de petits instants, que je tente de capturer avec mon appareil photo, pour ensuite les dresser en inventaire.

Interêts

photographie, littérature, astronomie, cuisine